Vu au festival de Sarlat. "An" a un titre français plus aguicheur : "les délices de Tokyo". Après "Still the water", voilà Naomi Kawase qui revient encore sur le thème de la transmission (sous toutes ses formes, réussie ou impossible, avortée...) Et toujours aussi cette nature vivante, vibrante, qui suit son cycle et figure le temps qui passe ; avec Kawase tout n'est que douceur et poésie. Ah, ce vent ! Le vent dans les feuilles...

Voilà juste quelques impressions. 

PS: je ne suis pas sûre de bien aimer les haricots rouges confits !

Thème exposé: * * * *

Emotion :  * * * *

Esthétique : * * * * 

                                     Afficher l'image d'origine